⎥ 57 ⎥

Bonjour, nous vous saluons ce matin.

Nous avançons avec la notion de retour en soi même.

Ce retour se produit lorsque vous cessez de vous penser tel ou telle, et que vous vous replacez dans votre corps, votre cœur, sans plus vous définir.

Vous étiez parti pour voyager dans une idée, et cette idée que vous vous faisiez de vous guidait et créait votre vie, vous en maîtrisiez le scenario et l’évolution, et puis vous connaissez que cette idée n’est pas vous, que ce n’est qu’une sorte de rêve se produisant en vous, et vous reprenez place dans votre être.

En votre être, qui est corps, qui est cœur, qui est énergie, nul besoin de définir quoi que ce soit, vous ne savez pas qui vous êtes, simplement vous êtes. Un arbre, un chat, ne savent pas qui ils sont, simplement ils sont.

Répondre à la question identitaire occupe beaucoup les esprits des humains alors que cette question purement formelle n’existe pas, elle existe dans l’esprit des scénaristes qui créent, inventent une histoire, mais vous n’en avez aucun besoin pour vivre.

De retour dans le flux du présent vous vous occupez simplement de vivre, vous faites ce que vous faites, et cela est aussi penser ce que vous penser, mais cela se déroule sans que vous ne vous en saisissiez pour en déduire une idée de vous, une représentation sur laquelle vous appuyer et à laquelle vous conformer.

N’étant plus personne, vous n’évaluez plus vos actions ni paroles, car ce ne sont plus vos actions ni paroles. Vous ne vous appropriez plus ce qui se déroule en vous et par vous.

Cette simple notion – se contenter d’être – est une révolution pour votre société qui bâtit tout sur la personne et compare en permanence une personne avec une autre.

Puisque vous n’êtes plus personne, vous ne vous comparerez plus, vous ne regarderez plus les autres comme des personnes, il y aura simplement la vie que vous serez, dont vous ferez partie, et dont vous observerez le déroulement.

Etre à la fois acteur et témoin de la vie se déployant, cela est vivre.

Nous vous remercions.