La-lumière

⎥ 107 ⎥

Mon ami, pour ce matin nous vous ensemençons d’imprévisible.

Nous vous relions à la source de la vie, qui est flux de révérence au soleil, flux de particules incontrôlées, flux de présence à la lumière, et la lumière ne se peut calculer, prédisposer, contrôler. Ainsi, allez vous mettre à nu et sans contrôle, acceptez cela qui est si effroyable pour vous car vous ne pourrez anticiper, car vous ne pourrez voir venir, car vous ne pourrez « vous y attendre », car vous ne pourrez plus en aucun cas VOUS PROTEGER.

Nulle protection ne vous sera plus acquise car vous n’en aurez plus besoin, car la vie, l’amour, le feu du vivant à l’état pur sera votre seule protection, et ce n’en est pas une. Comment la vie se protègerait d’elle-même ? Comment le feu se prémunirait du feu ? Nous-vous allez devoir plonger et vous dissoudre, nager sans savoir vers où, aimer sans objet à votre amour, venir sans direction.

A quelques endroits de vos couches de résistance, vous enregistrerez des phénomènes tels que la peur, la honte, le dépit, la tentation de faire mal pour ne pas avoir mal, mais ces endroits de la carapace seront des lieux de lecture de ces souvenirs, de ces fantasmes, de ces phénomènes de votre passé, de votre chemin, des souvenirs, vous les verrez comme des éléments du rêve dont vous êtes en phase de sortie.

Sortez plus complètement de là, de cette nuit poisseuse que vous avez joué à vivre, et venez vous reposer au soleil que vous êtes vous-mêmes, réchauffez-vous à vous-mêmes, baignez-vous en vous-mêmes, aimez-vous de votre propre amour, et tout sera ainsi plus simple.

Bien sûr ce parcours est à honorer et révérer, mais sachez en toutes circonstances que dorénavant les « difficultés » que vous rencontrez n’en sont pas, que les sensations de malaise ou d’inconfort sont des souvenirs, et n’en tenez tout simplement plus compte.

Particules adamantines, cela signifie particules de vous.

Nous vous remercions et vous souhaitons une bonne journée.