⎥ 66 ⎥

Nous allons commencer.

Ce matin buvez avec nous l’eau de la vie.

L’eau coule en permanence et dans toutes les directions à la fois. Placez vous dans son flux, laissez vous traverser, laissez la emporter à chaque instant tout ce que vous croyiez être vous, laissez vous nettoyer et purifier, laisser vous remettre sans cesse à zéro, dépoussiérer, acceptez d’en revenir à votre propre transparence.

Cette eau si vous la laissez faire prendra chaque événement, souvenir, impression énergétique, et l’emportera, et vous vous retrouverez frais, neuf, et prêt à vivre la seconde suivante non pas comme un épouvantail affublé de vieilles fripes, mais comme un homme, une femme, un enfant, comme un être pur et dénué d’apriori.

Qu’envier d’autre que la fraîcheur, la netteté, la clarté, la paix, la transparence ?

Ainsi donc si vous prenez conscience que ce flux de vie passe en permanence à travers vous, vous quittez la lourdeur d’une existence paramétrée, qui tente d’aller quelque part, d’obtenir quelque chose, qui se détermine en fonction du passé, qui se règle sur des espoirs d’avenir, et vous prenez place en un éternel présent.

L’eau de la vie est le flux qui vous ramène au présent.

Sentez cette eau circuler au travers de vos corps et vous brosser en permanence et vous polir, ouvrez vos veines, vos os, vos cellules, et offrez en le moindre recoin, ne cachez rien, n’obstruez rien, laisser profondément l’eau de la vie circuler en vous.

Vous devez vous imprégner de la sensation de ce courant, en capter la réalité, la réalité corporelle, et y revenir sans cesse, car si vous cessez de vous purifier, si vous cessez d’oublier, si vous cesser de laisser partir, filer, de lâcher tout ce que vous tenez, alors vous vous alourdissez et plus vous êtes lourd moins l’eau vous traverse et plus vous offrez prise et retenez et vous chargez de scories inutiles.

La clarté entraine la clarté, la lourdeur la lourdeur, allez sans cesse dans le sens de ce nettoyage, laissez vous purifier, cela est l’eau de la vie, cela est l’eau de Dieu, nous vous remercions.