⎥ 19 ⎥

⎥ 13 juillet 2015 ⎥

 

 

Nous allons commencer.

 

Nous vous remercions de vous mettre ainsi à disposition et de réorganiser votre en vie en fonction de ces horaires.

Effectivement nous allons vous demander d’apporter ces textes d’une manière régulière, et cela n’est pas une courte série qui se complète rapidement, mais plutôt un flux.

Certes les mêmes éléments de fond reviennent toujours mais de nouveaux points seront abordés dans chaque texte.

L’ensemble de cet apport consiste à faire évoluer radicalement vos représentations et à vous donner accès à la lumière, à plus de lumière, ce qui est simplement vous ouvrir à la lumière en vous.

Vos représentations sur ce qui est sont trop étriquées pour laisser passer cette énergie. Vous commentez et regardez tout selon le prisme de votre éducation, et celle-ci n’accorde aucune place à ce qui n’est pas observé par vos sens actuellement développés, ce qui laisse des pans entiers de la réalité hors de votre champ et donc hors de vos vies.

 

 

Pour aujourd’hui nous vous demandons de réfléchir à la nature de votre corps physique.

Nous avons déjà envisagé que votre corps est à la fois physique et énergétique, et que cette réalité est une, mais sur le plan physique, le plan observable, le plan de la matière, votre corps vous relie à la terre physique.

Votre corps physique est votre véhicule terrestre.

 

Vous pouvez emprunter de nombreux véhicules, afin de circuler en différents espaces, ces espaces étant toujours vous, et ces véhicules étant toujours vos corps.

Votre corps physique est issu de la terre, chaque molécule en provient, vous êtes descendu l’habiter, puis vous vous êtes considéré être lui. Ce corps vous a permis de développer un corps mental, et un corps émotionnel, et cet ensemble physique mental et émotionnel, les trois étant liés, constitue la personne humaine que vous incarnez.

Cette personne humaine est le véhicule d’expérience terrestre. Vous êtes grâce à lui en communication avec la matière terre et avec la matière des autres humains.

Pour communiquer d’être à être avec d’autres humains vous n’avez pas besoin du corps physique, de même que vous communiquez avec nous. Ce corps vous inscrit dans la troisième dimension terrestre, temps et espace circonscrits, propriétés physiques. Cette lenteur extrême vous permet de vous voir déployer vos facettes et de les polir. Ce « jeu » est donc un travail, et ce travail vous permet de vous affiner, il donne à votre âme une profondeur qui contribue à sa vibration globale.

 

Ce corps physique est un marqueur, il manifeste physiquement ce que vous avez à travailler et ce que vous avez comme potentiel dans cette vie là.

Il est un outil de travail à respecter, à aimer, à honorer.

En lui vous devez honorer la terre qui vous accueille en son sein, et en lui vous devez vous honorer vous-mêmes qui vous y reflétez.

Lorsque vous êtes face au corps physique de l’autre, d’un autre humain, vous honorez également la terre, et vous honorez une autre âme déployant son propre travail, et avec laquelle vous avez partie liée, d’âme à âme, puisque dans votre dimension incarnée humaine vous êtes en train de collaborer.

 

Un corps est une sorte de terminal, de point d’accès à la matérialité terrestre.

Un terminal évolutif, qui vous accompagne et vous sert, dont la durée de vie est limitée.

C’est le sens même de l’expérience terrestre d’être une partie limitée de vous-mêmes : dans votre âme vous êtes, et dans votre corps physique (incluant mental et émotionnel), afin de pouvoir vous raconter une histoire précise, afin de pouvoir expérimenter et dépasser tel ou tel aspect de vous, vous êtes nécessairement dans un espace limité à cette histoire. Une fois cette histoire effectuée, vous quittez ce corps.

Le rôle de cette incarnation n’est pas toujours ce qu’il a l’air d’être et certaines incarnations sont jouées en collaboration avec d’autres pour venir simplement mourir rapidement et offrir cela à d’autres.

 

Le corps mental et le corps émotionnel sont issus du corps physique car ils sont liés à son fonctionnement. Il ont une certaine autonomie et peuvent perdurer au delà de la mort du corps physique, cela arrive si vous vous auto maintenez en vie à ces niveaux là, si vous vous contractez et retenez cette vie.

Mais si vous vous offrez lors de la mort, ces trois corps se dissolvent et vous reprenez place en votre âme, place que vous n’avez jamais quitté. Simplement vous quittez l’espace circonscrit de cette incarnation là. C’est comme visiter une pièce de votre propre incarnation, puis redevenir la maison et la ville entière.

 

Les maux du corps physique vous aident à de nombreuses mutations. Ils vous indiquent le chemin, et ils vous aident à lâcher des résistances. Ils sont plus une fonction régulatrice qu’un dysfonctionnement. Dysfonctionnement est une idée, car chaque chose à sa logique.

Ce corps physique, où s’est développé un corps mental-émotionnel, est donc terre en sa matière (eau, cellules, matière), et il est vous en votre énergie, en votre lumière. En cela il est accroché à vos corps de lumière. Si ce lien se défait le corps physique se désagrège immédiatement, il n’a aucune autonomie. Il n’a pas d’énergie propre, pas de vie propre. L’articulation entre le corps physique et les corps de lumière est donc une charnière invisible importante et à explorer.

 

En vos corps de lumière qui sont d’autres véhicules de votre âme, vous pouvez circuler de manière plus vaste dans les espaces correspondant à la vibration de ces corps, de même que le corps physique vous permet de circuler dans l’espace qui lui correspond. Chaque corps a son niveau vibratoire et circule dans un espace vibratoire correspondant.

Plus vous vous éloignez du corps physique, plus les notions d’espace tel que vous vous le représentez c’est à dire dans une unité temporelle et une localité, un endroit, plus ces notions s’estompent. Plusieurs choses sont possibles à la fois, plusieurs réalités coexistent, vous ne vous posez plus vous même en un point d’observation unique et unifiant.

La conscience que vous êtes n’observe pas à partir d’un point précis, comme un humain observe à partir d’un point précis de l’espace et du temps. Votre âme est.

Ce corps physique est donc arrimé aux corps de lumière qui le soutiennent et l’irriguent énergétiquement. Et qui le dépassent en ce sens qu’ils ne sont pas limités spatialement ni temporellement.

Vous pouvez vous représenter les choses en couches, la matière étant le niveau superficiel, la peau, et les couches énergétiques, lumineuses se situant en dessous, dans une vibration de plus en plus élevée au fur et à mesure que vous vous enfoncez en vous-mêmes.

La circulation de l’énergie-vous, entre ces différents corps est déjà une question de représentation, la partie superficielle – physique-mentale-emotionnelle – ne devant pas se concevoir elle-même séparée afin de pouvoir accéder consciemment aux ressources sur lesquelles elle repose entièrement.

 

Par ce simple pas de conscience, de représentation, d’intégration, vous vous donnez accès à la lumière, à votre lumière. Cette lumière que vous êtes et qui se manifeste en ces différents corps n’est pas soumise à l’alternance jour / nuit ni à la dualité terre / soleil, elle est en permanence. Vous êtes cette énergie en permanence.

Chacune de vos cellules, et donc chacune des productions de ce corps que sont les pensées – le corps mental – et les émotions – le corps émotionnel – est en apparence ou en surface ce quelle est et en profondeur, est une vibration élevée issue de vos corps de lumière.

 

Plus vous vous concevrez vous mêmes comme cet être de lumière que vous êtes, vêtu de ce corps de matière que vous possédez, ce corps de matière ayant développé des caractéristiques – outils – mentales et émotionnelles, plus vous vous rapprocherez d’un fonctionnement unifié et optimal de vous-mêmes et serez à même d’incarner votre potentiel, de profiter de cette vie qui vous est offerte et qui est destinée à vous permettre d’expérimenter la joie et la lumière en la matière.

 

Vous pouvez passer extérieurement par des nouvelles représentations images de ce qu’est un humain, et vous pouvez passer par de nouvelles sensations, connexions intérieures avec vos corps pour progresser dans cette élévation de vos conceptions et de votre vécu par rapport à votre corps et à vos corps.

 

Le corps physique est au cœur de l’expérience terrestre et ce travail est donc essentiel.

En percevant mieux ce qu’est votre corps physique, et ce que vous êtes, et ce qu’est la pensée production du corps mental, lui même production du corps physique, et ce qu’est une émotion production du corps physique, en lien avec le corps mental, vous ouvrez la porte à de nombreux développements pour vous-mêmes en cette incarnation.

Nous vous remercions.