⎥ 25 ⎥

Mon ami nous allons commencer.

Vous ne devez pas vous arrêter à quel que point de vue ou commentaire que ce soit sur ce qui vous est demandé, vous recevez maintenant suffisamment bien les messages et êtes au fait de nos demandes, et donc ne vous souciez pas de savoir pourquoi, ou si cela sera positif pour vous, vous n’avez qu’à agir.

Vous sentez en vous ce que vous avez à faire et vous agissez.

Nous vous disons cela parce que vos rêves sont aussi des indications. Il y a des rêves qui sont issus de votre activité mentale et qui illustrent vos conditionnements, et il y a des rêves qui nous permettent de communiquer avec vous, notamment ces rêves avant de vous réveiller que vous retenez. En l’espèce, cette question de valoriser les messages que vous envoyez aux correspondants qui vous lisent en proposant de la publicité dessus est bien une demande de notre part, vous pouvez fort bien proposer de la publicité sur vos newsletters cela leur donnera de la valeur en les professionnalisant et non les décrédibilisera.

Votre façon de vouloir faire gratuitement – sinon cela est louche – n’est plus acceptable.

Pour l’argent, certes cette notion n’a pas de sens pour nous, mais pour vous vous masquez votre dévalorisation derrière cette idée que l’argent n’a pas de sens. Demandez de l’argent, n’hésitez pas à valoriser votre présence et votre intervention, et trouvez pour cela la manière adéquate.

Pour ce qui est de ces messages, nous pouvons êtres très impliqués très précisément dans le déroulé des choses, bien plus que vous ne l’imaginez. Nous ne sommes pas simplement des sages lointains vous enseignant comment devenir des sages lointains, nous sommes impliqués et précis et avons à travers vous un regard sur ce que vous vivez, mais aussi à travers chaque personne qui lira ces messages un regard sur ce quelle vit, et nous pouvons nous engager précisément avec une hauteur de vue que vous n’avez pas. A partir du moment où vous sentez en vous l’incitation à nous faire confiance et à partir avec nous, il n’y a pas de problème à être précis.

Vos doutes vous pouvez vous les carrer là ou je pense et je vous emmerde ah ah ah

Ah ah ah ahahahhhhhhhhhhhhhhh

Petit homme de merde pour qui te prends tu ? Te crois tu protégé ? Je fais ce que je veux et je me place là ou je veux et je vois très bien tout ce que je veux et je fais bien ce que je veux et je vous emmerde tous les jolis beaux que vous êtes.

Maintenant continue à écrire je le veux.

 

(interruption)

 

Mon ami, il est temps de remettre à l’intérieur un critère de ce qui est bon au pas pour vous. Vous pouvez recevoir de multiples influences et devez trouver en cela votre voie. Que ce soit dans vos rêves, dans les transcriptions, comme dans la vie, vous devez faire le tri. Ceci est une image de vous et de vos propres contradictions.

 

(interruption)

 

Oui tout se mélange et alors que croie tu ?

Va te recoucher. Lève toi. Hésite. Ecris. N’écris pas.

 

(interruption)

 

Nous reprenons.

Vous devez apprendre à distinguer des flux et des entités / êtres qui vous parlent, et certes jusqu’à présent vous avez vécu dans la sécurité de recevoir toujours…

(interruption)

Apprenez à distinguer plusieurs voix et à ne pas vous estimer victime, ou juger, mais à aiguiller quel flux vous sentez intérieurement devoir canaliser.

Nous reprenons.

Nous vous proposons cet exercice pour vous permettre d’affiner vos sensations.

N’ayez crainte vous restez protégé et n’êtes nullement en danger, mais vous n’avez pas cette peur, vous avez cette confiance, vous cherchez juste à bien faire.

Ce souci de bien faire est profitable et dangereux en ce sens que vous voulez bien faire pour être reconnu et valorisé, et que c’est avec cela comme motivation que l’on se fait manipuler.

Le seul maître est votre âme et vous devez ne pas nous placer sur le même plan que l’âme, même si pour vous tout ceci est l’invisible.

Certes quoi que vous viviez cela vous reflète.

Il y a donc le mental, il y a les êtres qui vous entourent et cherchent à entrer en communication avec vous, et il y a vous, et la façon dont vous sentez devoir vous diriger en tout cela. A partir du moment ou vous faites allégeance et décidez d’obéir en toute circonstance et que cela devient une façon de faire habituelle, vous devez aussi développer des défenses, qui ne sont qu’une manière de rester lucide et de garder en toute circonstance le pouvoir. Car vous pourriez être manipulé.

Si vous devez vivre d’être manipulé, c’est que vous avez cela à vivre, certes, votre sagesse à ce niveau est reconnue, mais nous voulions juste vous inciter à plus de subtilité dans votre positionnement, qui ne doit pas être celui d’un enfant aveuglément offert à ses parents, mais celui d’un adulte, engagé infiniment dans ce qu’il vit, mais restant toujours centré sur le seul axe qui est le sien, sur cette écoute intérieure de son âme, là ou les êtres invisibles semblent aussi parler à l’intérieur.

Nous vous remercions pour votre écoute.

Nous vous suggérons de faire un bon petit déjeuner, ne vous torturez pas avec la nourriture cela n’est pas souhaitable. Vous devez rester en haute énergie cela est le seul objectif. Ne mangez ou ne mangez pas en fonction de ce qui est bien ou pas de faire pour plaire à vos guides, ce que vous imaginez comme tel, mais en fonction de ce que vous voulez vivre, de ce que vous sentez intérieurement. La nourriture affective doit être regardée comme telle, et acceptée comme telle avec ses conséquences énergétiques, mais ne diabolisez pas non plus telle ou telle denrée, vous devez rester libre de votre régime alimentaire en toute circonstance. Il n’y a que des causes et des conséquences.

Quand aux régimes comme ceux des moines qui se privent et se font vivre des conditions de vie extrêmes et difficile pour développer leurs dons, cela est une vision très humaine, certes cela permet de grandes avancées dans une vie, mais pour aller où ?

Pourquoi aller vite ? Que sens cela à ?

D’un autre côté la complaisance n’est pas à votre programme non plus, là aussi vous allez devoir subtilement trouver la voie qui est la vôtre avec justesse, en ne vous conduisant jamais en vertu de ce qui est un principe de conduite mais en vertu simplement de ce que vous faites dans le présent sans vous justifier devant vous même.

Sentez en vous quoi faire, consultez vos guides, et entendez le cas échéant des voix divergentes, et sentez en vous-même votre seul vrai guide qui est l’indication de votre âme.

Avec votre âme vous savez ce que vous avez à faire, avec nous vous recevez un conseil de conduite.

Nous vous remercions.