La-lumière

⎥ 110 ⎥

Mes amis nous vous saluons et nous allons commencer.

Nous vous regardons désormais comme nos enfants frères débutants leur réveil, et nous vous encourageons à persévérer sur le chemin de la foi. Le chemin de la foi consiste simplement à vous révérer vous-mêmes.

On ne se révère pas en tant que personne, en tant que porteur, porteuse, de tel ou tel succès terrestre, mais comme Dieu et Déesse, en tant que parcelle d’étoile, en tant que plein soleil.

Nous reconnaissons en chacun de vos mots, de vos doutes, de vos hésitations, de vos colères et accusations, le mauvais jugement que vous vous portez à vous-mêmes.

Reconnaissez lorsque vous portez atteinte à qui ou quoi que ce soit, que vous vous mésestimez à un point que vous ne pouvez même pas le reconnaître tant vous en souffrez, et que cette mésestime est plus facile à projeter sur les autres qu’à porter et sentir pour vous.

Posez ce fardeau que vous vous êtes inventé, posez le tout simplement, en renonçant à vous regarder en pleutre et en décidant de vous accepter en seigneur.

Seigneur n’est pas porteur d’un pouvoir humain – pouvoir sur la vie et pouvoir sur les autres – seigneur est porteur d’un pouvoir sur vous-même, pouvoir divin de vous régénérer, de vous extirper de votre fragilité, et d’accéder à votre puissance.

Facile à dire pouvez-vous penser parfois, alors que vous souffrez de vos propres maux, mais rappelez vous juste que vous êtes, et ne pouvez être autres que seigneurs, et ce seul rappel à votre propre estime, bien que momentanément cachée – aura le pouvoir de vous rééchelonner immédiatement.

Dites alors « je me rappelle à cet instant qui je suis » et vous sentirez votre être se tourner un peu plus vers lui-même.

Nous vous remercions de nous écouter et accueillons chacune de vos réactions comme une vague d’infini au service de la vie, reconnaissez vous également cela, accueillez vous, nous vous souhaitons une belle journée.

Vos amis ensoleillés.