La-lumière

⎥ 83 ⎥

Nous vous remercions de commencer.

Nous voulons évoquer la transparence.

Cela est une manière de laisser passer la lumière, la vie, à travers vous.

Dès que vous commentez, évaluez, soupesez, critiquez ce que vous vivez ou voyez, vous interceptez le flux de vie et limitez son passage en vous.

Or, votre jouissance est directement liée au flux de lumière qui circule, car vous êtes cette circulation et non un être statique.

Pour laisser la lumière circuler librement il est donc nécessaire d’être transparent, neutre, ne pas se saisir de tout pour en faire quelque chose. Ne faites rien de votre vie, jouissez en simplement.

Une fleur ne s’évalue pas en permanence. Vous ne mesurez pas à quel point votre regard sur vous même et sur ce que vous vivez est sévère, hiérarchise, connote, compare, et à quel point vous vous faites vivre de l’insatisfaction, ou sa forme inversée du soulagement, aux moindres occasions que la vie vous fournit.

Ne faites plus cela c’est à dire accueillez tout avec une égale joie et confiance.

Cela est un chemin de décider chaque instant de remplacer l’évaluation qui est de l’inquiétude par de la confiance et de la joie et de la gratitude.

En vérifiant simplement intérieurement si votre état est celui de l’accueil transparent, et en réouvrant ce qui est fermé, vous pouvez progressivement installer la fenêtre ouverte que vous êtes plutôt que les volets clos ou les persiennes que vous vous faites subir.

Cette lumière qui vous traverse n’a pas besoin de jour, ou de nuit, ou de tel ou tel contexte jugé positif pour être, cette lumière est là en permanence et il ne tient qu’à vous de vous ouvrir à son passage et de vibrer chaque seconde de votre vie.

Cela est ce qui vous est offert.

Nous vous remercions.