La-lumière

⎥ 75 ⎥

Nous allons commencer.

Nous vous félicitons de nous suivre et de vous plier ainsi à la volonté du père.

C’est une étape importante que de se découvrir soi même ainsi. Les phases d’errance loin de son propre sillon, pour libre et vivantes quelles paraissent, ne sont pas la vrai liberté. La vraie liberté est l’offrande totale à soi même, au père en soi, et ainsi la fin de ces divagations infinies au gré des désirs et des peurs.

Lorsque vous comprenez que vous ne détenez aucun pouvoir en tant qu’individu indépendant, et que votre puissance est dans l’obéissance profonde à qui vous êtes, alors vous cédez, vous cessez de contester, de négocier, de chercher des voies inutiles et lourdes, et vous vous abandonnez à la simplicité, et vous commencer à vivre en harmonie avec vous même et avec votre environnement.

Vous n’êtes dès lors plus en charge d’aucun succès personnel, plus en charge d’obtenir aucun résultat, vous n’êtes plus non plus gardien de quelque sécurité, simplement vous vivez et cette vie est ce qu’elle est.

Mettre une finalité au bout de chaque geste était une attitude défensive, et vous vous offrez plutôt désormais aux gestes qui vous viennent, sans les évaluer ni les conduire quelque part.

Là ou vous étiez en charge, vous êtes en décharge de vous même et de quoi que ce soit.

Il faut poser beaucoup de peur pour accepter de se détendre ainsi, et le privilège de la détente est la détente, est la paix.

Nous vous remercions.