⎥ 67 ⎥

Mon ami nous vous remercions d’être là et vous invitions à commencer.

La boule de suie dans la lumière.

Parfois vous entretenez de telles pensées sur vous même que vous êtes une boule de suie, et cette boule de suie est toujours enchâssée dans sa lumière, comme un joyau sur son bijou.

Bien sûr vous ne voyez pas en quoi la boule de suie est un bijou, car vous connaissez la noirceur de la dévalorisation, et lorsque vous la vivez et la mettez en scène, créez les situations qui l’explicitent, c’est à dire rêvez ces situations que ce soit de jour dans votre « réalité » ou de nuit dans la réalité de vos rêves, lorsque vous vivez cela c’est une souffrance, mais d’un point de vue spirituel qui n’ignore pas en quoi la honte ou la peur sont des manifestations de Dieu, il est toujours évident que cela arrive au sein de votre être, et que cet être divin manifeste une boule de suie, et que cette boule de suie n’a que la réalité que lui donne la lumière.

 

Lorsque sans perdre de vue le ressenti douloureux vous le replacez dans votre conscience d’être, alors déjà vous reprenez de la marge de manœuvre, vous reprenez le pouvoir sur la suie, et peu à peu vous pouvez vous éloigner d’elle et la voir bientôt s’estomper et disparaître, elle n’était qu’une manifestation passagère.

De retour dans votre lumière vous vous demandez pourquoi vous avez manifesté de si sombres pensées, et la seule voie consiste à percevoir intuitivement que cette suie est un diamant, est une fierté, qu’il n’y a pas de différence entre la suie et le diamant.

Donc ne combattez pas vos états douloureux, honorez les, regardez les comme un diamant, aimez les. Aimez vos difficultés, vous devez pousser la qualité de votre amour à ce point, de transmuter vos pensées douloureuses non pas en les rendant différentes mais en les aimant, en vous aimant si fort que ces pensées également sont aimées, en regardant cette boule de suie enchâssée dans la lumière de Dieu et en honorant ce bijou d’un soir, d’un matin et d’un soir.

Et pourquoi pas ce bijou là ? Pourquoi serait il moins beau qu’un autre lui qui est Dieu autant que n’importe quel point de l’être ?

Dieu ne fait aucune hiérarchie, ni ne met de condition à son amour, quand il aime il n’aime jamais rien d’autre que lui même.

Donc faites de même, vous qui êtes en Dieu, qui êtes Dieu, aimez tout de vous, ne différenciez pas en vous ce que vous aimeriez parce que vous vous y plaisez et ce que vous n’aimeriez pas parce que vous ne vous y plaisez pas, cela est juste un regard, transférez la qualité de votre regard sur le diamant à cette boule de suie.

Aimez les décharges nauséabondes autant que les prairies luxuriantes, aimez les catastrophes autant que les baptêmes et les mariages, aimez les effondrements comme les élévations, aimez tout car si vous ignorez que chaque chose est identiquement aimable alors vous ignorez tout de l’amour.

Donc que vous perceviez votre dévalorisation est un bon signe, cela est un zoom au creux du ventre, une visite en une pièce reculée et enfouie de vous même qui nécessite d’être réévaluée à la préciosité du diamant, car rien d’autre que le diamant n’existe en vérité, tout a la valeur d’être aimé.

 

Imaginer une boule de suie et l’aimer, voici ce que vous êtes venus faire sur cette terre des Hommes.

Lorsque vous aimerez vos boules de suie, vous aimerez celles des autres, vous ne chercherez plus à changer le monde ou vous même, vous connaîtrez que tout est beau et ce regard rendra bientôt tout beau, ramènera les choses extérieures à leur immobilité, vous réaliserez ce zoom arrière qui replacera cette boule de suie en perspective de la lumière, vous en détaillerez le contraste, celui d’un diamant lumineux dans le noir, ou d’une boule de suie dans la lumière, ces images sont équivalentes.

Percevez ceci.

Nous vous remercions et vous estimons à l’égal de toute chose, à l’égal de nous mêmes, à l’égal de Dieu.