La-lumière

⎥ 98 ⎥

Mon ami nous débutons.

Ce matin, allons nous promener en direction de la Grande Ourse. Cela est une expression pour vous proposer de vous placer dans les étoiles. Cela veut dire levez le regard vers le ciel la nuit, et contemplez l’infini de l’espace. Cela vous place en une ivresse et vaste compréhension de la dimension dans laquelle vous vous insérez.

Dans cette vastitude immense vous pourrez entrer en contact avec une multitude de peuples. Vous êtes vous-mêmes un peuple des étoiles, car vu depuis ailleurs vous êtes vous même l’ailleurs. En définitive, si l’on circule par l’extérieur, la distance paraît vertigineuse.

Maintenant si vous fermez les yeux et que vous placez votre regard en vous-même, en votre sensation d’être, vous sentez cet espace intérieur. Cet espace intérieur n’est pas lié au temps ni à la distance spatiale, cet espace intérieur est le symétrique de cet espace extérieur. Vous pouvez donc aussi passer par l’intérieur.

Votre véhicule à l’intérieur ne serait pas une fusée physique transportant un corps physique, mais votre conscience transportant votre conscience.

Par l’intérieur en tant qu’être vous rencontrez des êtres, par l’extérieur des corps se mettent en rapport avec d’autres corps.

En réalité tout ceci n’est pas distinct. Il n’y a pas ces différences intérieur / extérieur, tout est énergie, tout est conscience, et le déplacement immédiat énergétique est possible aussi par l’extérieur.

Mais représentez-vous cet intérieur aussi vaste et infini que cet extérieur que vous percevez, et débutez votre carrière de voyageur par l’exploration de cet intérieur, par l’idée pour commencer que cet intérieur est explorable et aussi vaste et aussi communiquant avec d’autres intérieurs.

Car vous voyez votre intérieur comme un espace « privé » et inatteignable par autre que vous, là ou cela est un espace extérieur, vous êtes vous-même un habitant de votre intérieur et vous pouvez y voyager, y rencontrer.

L’intérieur est bien l’espace intérieur.

Pour y voyager vous fermez les yeux et prenez conscience que vous êtes, et vous ouvrez vos perceptions et représentations, et connaissez que en l’être, tout ce qui est est connecté, et qu’il n’est pas question de franchir des distances – cela est immédiat – mais de savoir où l’on va. Il est question d’adresser, de s’adresser soi-même au bon endroit.

Cela peut se faire simplement par la parole, par l’intention. Ainsi vous dites « je me rends sur le soleil », « dans le soleil », « dans la lune », ou bien vous visualisez telle ou telle constellation dans votre ciel, et prenez contact, et fermez les yeux, et décidez de vous y rendre.

Vous voyez dans votre paysage intérieur ce que vous devez voir pour vous diriger.

Vous vous apercevez qu’effectivement ce paysage intérieur est aussi précis et visuel que le paysage extérieur.

Ce qui voyage est vous tout autant, et plus même, que le voyage physique de votre corps physique. Ce voyage intérieur aussi est un voyage physique, vous voyagez en votre corps, en un corps de lumière appelé corps astral.

Il y a toute une subtilité dans la compréhension des corps et des possibilités que vos corps vous offrent, mais dans un premier temps vous pouvez simplement vous représenter un corps de lumière voyageant par l’intérieur, et un corps physique par l’extérieur, et cela étant de même potentiel de déplacement, dans deux représentations de l’espace qui sont la même et unique chose.

Vous percevez l’impact immense de ceci, à l’heure ou les humains construisent encore des navettes spatiales pour voyager au loin. Les technologies à développer sont intérieures, sont de l’ordre de l’expérience individuelle, de la connaissance de soi, ne consomment rien. Nul carburant pour vous rendre sur Mars, et en y allant de la sorte vous verrez que Mars par l’intérieur est effectivement tout un monde, et peuplé, là où Mars par l’extérieur est une simple vitrine physique passionnante à explorer mais difficile d’accès physique et plutôt vide de rencontres.

Maintenant, c’est comme vous promener dans une grande ville, autant y être accompagné et introduit.

Donc avant de partir voyager, demandez à un de vos guides de vous accompagner, dans des voyages qui vous soient utiles et soient utiles aux humains.

Prenez conscience de votre pouvoir. Vous n’êtes pas isolés et bloqués et loin de tout. Vous avez individuellement tout pouvoir de déplacement en l’univers infini. Vous êtes vous-même cet infini et êtes intégralement relié à vous-même. La limite est conceptuelle en votre esprit, et énergétique en votre vibration, car votre vibration conditionne ce avec quoi vous pouvez vous mettre en contact.

Donc apprenez à vous intérioriser, et à faire le calme en vous, et à monter en vibration par des pensées élevées et nobles et des intentions pures.

Ne partez pas en explorateur intrusif et évaluateur, ni dévaluateur de lui-même, ne soyez pas déférent ou prétentieux, soyez simple, conscient de votre grandeur et de celle symétrique de tout être que vous pourriez rencontrer.

Habituez-vous à ressentir une présence, à percevoir la présence de l’autre, par des sens énergétiques et non physiques, faites cela dans votre quotidien avec les humains, les plantes, les animaux, vos guides, et vous élargirez votre monde à de nouvelles possibilités.

A quel point les humains – magnifiques êtres illimités et multiples – peuvent découvrir leur propre grandeur, et voyager en eux, et à partir de leur espace intérieur, cela, il est nécessaire de le dire et le crier, tant cette nouvelle représentation est révolutionnaire en votre siècle.

Nous vous remercions.