⎥ 35 ⎥

Mon ami nous allons commencer.

 

Ce matin nous vous demandons de vous concentrer sur votre aura et de ressentir notre présence.

Vous pouvez vous entraîner lorsque vous êtes avec une personne de votre entourage, à ressentir sa présence indépendamment de vos 5 sens habituels, en ressentant son impact sur votre aura, son empreinte, le changement de perception induit dans votre champ énergétique.

De cette manière vous développerez progressivement un sens subtil de la présence qui vous permettra de communiquer beaucoup mieux avec le visible comme l’invisible.

Cette distinction entre le visible et l’invisible n’est pas si pertinente que cela et vous devez vous entraîner à l’effacer, afin de faire entrer la communication avec des êtres non incarnés dans le champ de vos capacités ordinaires.

Cette perception de votre aura vous permettra de transformer votre rapport à votre entourage physique – objets, personnes, situations – vous rendra rapide et perceptif et pertinent dans votre vie quotidienne, et cela aura aussi pour effet de développer votre capacité à vous affranchir de l’espace, car avec votre aura vous pouvez ressentir l’environnement immédiat mais vous pouvez vous projeter où vous voulez en vue de communiquer avec des personnes physiquement éloignées.

Enfant vous avez mis des années à développer, à éduquer des perceptions et capacités physiques, commencez maintenant votre apprentissage du subtil en vous habituant simplement à vous demander comment vous ressentez votre aura en chaque circonstance de votre journée. Ce sens se précisera rapidement et cette démarche sera très satisfaisante et agréable.

 

Lorsque vous aurez précisé vos perceptions énergétiques, vous vous poserez moins de questions sur la « réalité » de vos échanges avec nous car cela sera basé sur une somme plus conséquente de sensations.

Qu’est ce qui vous permet de dire lorsque vous êtes en face d’un ami que cette personne est réelle et que vous ne l’inventez pas ?

La vue, l’ouïe, l’odorat, le toucher, et ce qui se passe dans l’interaction.

Si vous rêvez et que vous inventez cet échange votre cerveau simule ces sens.

De la même manière avec nous, pour le moment vous vous basez sur des sensations, et sur le texte qui ressort et que vous pouvez estimer différent de ce que vous produisez vous-même habituellement, et qui apparaît bien comme étant le fruit d’une collaboration, et vous avez échangé avec des proches sur ce qu’ils ressentent à propos de ces textes.

Si vous ajoutez une perception plus directe de notre présence, votre expérience gagne en crédibilité en votre propre esprit et notre échange en précision dans la communication.

Vous entrerez dans un monde subtil où

– ce qui est vous,

– ce qui est l’autre, les autres,

– et comment à la fois nos réalités se rejoignent et se séparent, se distinguent et font un,

tout ceci deviendra vivant en vous et enrichira votre rapport au monde.

Ce sera un rapport au monde où vous vous sentirez moins isolé, moins séparé, moins seul, ou vous resterez en contact avec ce qui est, et pourrez appeler dans votre présence vous guides ou tout autre être.

 

Pour parfaire votre sensation de notre présence, ou de celle de toute autre personne de votre entourage, vous pouvez utiliser des notions physiques que vous possédez déjà, comme la couleur, la forme, la texture, le goût, demandez vous si nous sommes placés quelque part ou si nous sommes là en globalité, si nous nous déplaçons, si nous sommes un ou plusieurs, et si nous sommes plusieurs comment distinguer ces signatures, ces présences.

Entraînez vous à ressentir vos proches, fermez les yeux et tentez de discerner leur qualité vibratoire en votre aura.

Vous pouvez faire ceci de la même manière avec tout objet, avec un arbre, une fleur, et vous habituer à ajouter votre perception de l’invisible à votre perception du visible.

 

Si vous faites cela vos sensations vont se développer très rapidement. N’ayez pas peur de vous tromper, avancez, ressentez, entraînez vous, tâtonnez, cela est nécessaire et normal pour éduquer vos perceptions et habituer votre cerveau à intégrer ce flux.

Un bruit, une couleur, cela est toujours une vibration. Une odeur, un goût, cela est une molécule chimique, mais tout est vibration. La trame vibratoire qui sous tend le monde matériel que vous percevez habituellement et qui est la surface, c’est cette trame vibratoire que vous devez reconnaître.

 

Vous pourrez dans un deuxième temps interagir avec cette trame vibratoire : de la même manière que vous interagissez avec la surface matérielle des choses, vous pourrez intervenir plus en profondeur sur le réel.

Cela n’est pas magique ou extraordinaire, cela est une compétence à développer qui deviendra avec le temps aussi commune que toute autre interaction physique. Encore une fois, le physique et l’énergétique ne sont pas séparés, ne font qu’un, c’est votre perception qui est pour le moment divisée.

 

Vous pourrez sentir ce qu’éprouve une personne au delà ou en absence de ses mots, ou à l’opposé de ses mots. Vous pourrez mieux choisir un fruit, un légume, un poisson. Vous affinerez vos envies alimentaires lorsque vous percevrez mieux la vibration des différents aliments, comme de l’eau.

 

Vous percevrez aussi vibratoirement l’impact de tel film, tel livre, telle émission de télévision, tel journal, tel site web, et pourrez ainsi mieux décider à quoi mêler votre aura.

 

Encore une fois, cela est simple et accessible à tous, chacun qui lit ces lignes doit se sentir concerné par cette proposition.

 

Bien sûr la pratique d’un art qui développe les sens et le subtil aidera dans votre cheminement mais cela n’est pas un passage obligatoire. Ce qui sera important est de vous mettre en contact avec vos sens existant, développez les également, lorsque vous mangez, cuisinez, touchez, prenez du temps dans vos échangez corporels, lorsque vous faites du sport, si vous vous faites masser ou si vous massez. Cheminez dans la nature et laissez vous impacter par le richesse des interactions sensorielles.

Les sens que vous maîtrisez et ces nouvelles perceptions vont dans la même direction, ce qui est la présence, être en prise avec le réel. Cela rééquilibrera votre fonctionnement mental en connectant votre corps mental à vos corps physique et énergétique, vos pensées seront moins vides, séparées du réel, erratiques, et plus reliées, présentes, vraies.

La peur de vous tromper, par exemple, ou la pensée que c’est difficile ou que vous n’avez pas de talent pour ça et qu’il faut être doué, ou encore que ces compétences seront développées dans plusieurs décennies ou siècles mais pas maintenant, tout ceci sont des pensées décorrélées du réel.

A de nombreuses autres époques, et de vos jours en d’autres cultures, les perceptions sont plus développées. Vous avez mis l’accent sur la sphère mentale et vous gagnerez beaucoup à rééquilibrer cela par de nouvelles compétences subtiles.

Nous vous remercions et vous souhaitons de joyeuses expérimentations.

N’ayez pas peur de tomber, vous avez appris à marcher, à parler, à faire du vélo et mille autres choses encore, vous apprendrez ceci tout aussi facilement, n’hésitez pas à demander de l’aide.

Nous vous remercions.