⎥  7 ⎥

⎥ 28 juin 2015 ⎥

 

Mon ami nous te remercions nous pouvons commencer.

Effectivement la différence de sommeil influe nettement sur ta capacité à nous recevoir.

Le corps physique a besoin d’une certaine consistance d’un certain niveau d’énergie, sans quoi il tends à se contracter et non à s’expanser. C’est en quelque sorte une antenne, et nous nous servons de cette antenne, comme tu t’en sers toi même.

Tu peux regarder ton corps comme étant entre toi et nous plus que comme étant toi et nous nous.

Ton corps est matière et énergie, ce qui est la même chose. Le rôle du sommeil est un rôle régénérateur, une sorte de remise à zéro, un point de départ et d’aboutissement du cycle, du battement sur lequel le corps pulse.

Donc il est important de bien dormir, de rester sur des horaires stables, même si en effet une règle trop rigide n’est pas compatible avec le respect de ce qui est dans le présent.

Pendant le sommeil, le cellules ne dorment pas, le cerveau est en veille c’est la partie conscience qui est éteinte et vous croyez dormir.

L’hygiène alimentaire et de sommeil fait une très grande différence. Naturellement, tu peux choisir de veiller le soir, mais il va être dans la pratique nécessaire de choisir entre un état de forme le matin et une veille.

Tu peux regarder ce que tu fais de cette veille et à quoi elle te sert, c’est une période où tu cherches à rattraper du temps pour toi, mais où tu t’absentes en réalité et ne profites pas du présent. Cela n’est pas un problème juste un choix.

Une partie de toi exige encore de vivre une vie faite des petites gâteries affectives qui vous servent de béquille en permanence, qui sont liées au sucre et à vos loisirs notamment, ou bien à la télévision, internet, les jeux videos, où vous plongez vous faire disparaître comme pour vous absenter de vos vies, et si l’on vous retire ces espaces la vie cela vous semble intolérable.

C’est comme des points d’appui que vous parsemez et sur lesquels vous marchez pas à pas, mais en fait ils ne fournissent pas d’appui, ce sont des points d’absence. Vous êtes plus absents lors d’une pause télé que lors du sommeil de notre point de vue. Cette série tv hier soir n’avait rien de nocif en elle même mais elle absorbe de manière neutre l’esprit le temps que le temps passe. Il n’y a pas de différence avant après, ce n’est pas plus facile d’aller te coucher après, tu as négocié cet espace mais au juste à quoi t’a t il servi ?

Il est très different de te connecter à toi même en méditant, ou à la nature en marchant, ou à une autre personne en discutant dans la présence, et de t’offrir à un divertissement qui te capte et te libère à la fin comme un tour de manège.

Quel est le fun ? Exactement, qu’est ce que ça vous apporte ? Pendant ce moment là vous ne faites pas d’effort, parce que le reste du temps vous vivez que vous faites des efforts pour vous maintenir dans la vie dans le flux de la vie, et là vous démissionnez en quelques sortes, mais justement nous vous proposons de démissionner tout le temps de vous offrir et abandonner à ce qui est et qui vient sans plus prendre la responsabilité de votre vie. Mais comme vous portez votre vie, vos soucis, vos enjeux et que cela est très lourd à porter car vous vous créez beaucoup d’enjeux vous avez besoin de pauses.

En quelque sorte comme vous vous inventez une charge vous vous inventez une manière de poser cette charge et comme cette charge est une fiction interne vous avez besoin d’une fiction externe pour vous absorber plus fortement que la fiction interne.

Faire des courses peut jouer le même rôle. Mais le plus souvent vous continuez à penser à ce qui vous préoccupe alors que vous conversez avec un ami, faites de courses ou regardez la télévision.

Donc ce qui vous divertirait le plus de vos soucis serait de quitter les soucis qui sont artificiels.

La vie est pure jouissance et il n’y a pas de différence entre quelque partie de votre journée si vous restez en contact avec la vie en vous, quelque soit votre activité vous êtes, et vous n’avez donc pas de choix à faire, pas de différence de goût, cela a toujours votre goût, le goût de vous, le goût de Dieu.

Aucune action ni non action ne vous rebute si vous restez en vous puisque tout a exactement le même goût qui est jouissance.

Un divertissement est une absence de cette jouissance, une série télé ou un roman vous active cérébralement et émotionnellement et vous sert à révéler éventuellement des aspects de vous mais généralement n’a aucun impact sauf de vous couper.

Donc quand vous avez envie de regarder une série télé, c’est comme fouiller dans le frigo ou vous masturber, vous pouvez regarder quelle émotion est présente que vous cherchez ainsi à quitter. Mais lorsque le film est fini l’émotion est toujours là ou bien a été refoulée en vous ou bien éjaculée mais l’état reste le même. C’est un traitement superficiel symptomatique et qui n’est même pas vraiment efficace.

Effectivement l’attrait peut être fort, comme celui d’un gâteau d’un verre de vin, et il n’y a pas lieu de vous culpabiliser, juste nous vous proposons de noter ce que vous savez déjà et qui est que il n’y a pas de différence entre votre état d’entrée et de sortie de la série télé, vous allez juste reporter ce moment de sentir une émotion.

Nous vous proposons d’en rester là pour ce matin, ne vous culpabilisez pas avec cela chaque chose est nécessaire et à sa place et de toutes façons si vous vous fixez un cadre rigide et formel ce ne sera pas d’un bon niveau d’énergie non plus, vous devez être offert à l’instant et l’instant ne présuppose rien de ce qui va se passer, ne soyez pas certain chaque matin de venir nous écouter, remettez cette possibilité à Dieu, la vie dispose de vous comme de nous chaque fois, simplement lorsque le soir vous reportez le moment de vous coucher, responsabilisez vous sur ce que vous avez envie de vivre, à la fois le soir et le matin.

Ne vous laissez perturber par rien, abandonnez vous au processus, vous n’êtes responsable de rien, nous non plus, responsabilité est une idée.

« Se responsabiliser » est utilisé positivement dans le sens d’être conscient des causes et des conséquences et faire des choix pour soi intérieurement, qui sont des choix de point de vue, de pensée, d’alignement, c’est donc se responsabiliser de ses pensées, intérieurement, de son attitude, mais c’est comme apprendre à marcher, cela n’a pas besoin d’ère tendu vers un but, une efficacité, vous apprenez à marcher mais pas pour aller quelque part, juste pour marcher c’est comme une fleur pousse ou un nuage passe, il ne va pas quelque part, il n’est pas responsable de quelque effet.

Pour remplir ce rôle qui vous est proposé vous allez devoir établir beaucoup de détachement en vous même, laisser passer sans saisir ni contrôler ni vouloir quoi que ce soit.

Nous vous remercions.