La-lumière

⎥ 94 ⎥

Mon ami nous vous saluons nous allons commencer.

 

Doute et foi s’accompagnent en une danse commune. Acceptez le.

 

Pour ce matin nous vous enseignons comment cheminer de concert avec nous.

De concert signifie que vous accordez votre note à votre âme et que la symphonie des âmes joue le seul concert accordé de l’univers. Le désaccord survient lorsque vous voulez jouer, lorsque vous imaginez la partition et que vous vous efforcez de la rendre belle. Vous ne pouvez pas. Si vous voulez jouer juste vous ne pouvez que vous aligner sur la partition de votre âme qui vous relie de facto à l’univers.

Donc pour vibrer avec nous vous devez vous aligner en vous.

Pour capter en permanence un flux de questions réponses, pour mener un dialogue intérieur permanent qui vous permette de vous aligner en permanence, vous devez tout d’abord vous tourner vers vos profondeurs et écouter, écouter votre âme.

Nous intervenons non pas pour vous aider à vous écouter, ce qui doit rester votre intention première et permanente, mais pour répondre à des questions si vous vous en posez.

Vous devez nous poser des questions et cela nous donne la possibilité de vous répondre.

Nous avons de multiples manières de répondre, notamment nous pouvons élever votre vibration comme on épaule une personne qui pousse une charge, et lorsque votre vibration augmente vous entendez mieux l’orientation de votre âme.

Nous pouvons aussi directement nous adresser à vous.

Donc demandez demandez demandez.

Adressez vous à votre âme, adressez vous à nous, cultivez un dialogue avec l’invisible.

 

N’attendez pas une réponse, n’exigez pas une réponse, restez confiant, restez patient.

Lorsque vous vous impatientez, que vous doutez, gardez la foi, revenez à la foi, conservez ce cap même en zone de turbulences.

Votre âme et nous-mêmes nous vous entraînons vers l’autonomie, vers l’union avec votre âme, vers la justesse, et pour cela vous devez parfois entendre clairement et parfois vous perdre, pour mieux tendre l’oreille et ainsi vous retrouver.

Ne vous jugez pas de vous perdre. Ne craignez pas de vous perdre. Ne craignez pas d’inventer. Vous devez bien vivre tous type de situation pour lentement construire votre discernement, pour bâtir votre assurance.

Vous êtes medium car tout humain est médium.

Médium signifie que vous savez communiquer.

Tous les humains savent communiquer.

Pour le moment les humains communiquent avec les humains, et parfois avec les animaux, et parfois avec les plantes, car vous les voyez, et parfois, encore moins souvent, avec des êtres que vous ne voyez pas. Ces compétences se répandent.

Cela est juste et nécessaire, comme la conscience grandit ces compétences se révèlent.

 

Donc parlez nous, et tendez l’oreille.

S’entrainer à écrire si cela vous vient comme cela, s’entrainer à dialoguer en vous-même si vous parvenez à discerner directement un dialogue.

Cela est une possibilité.

Le seul entraînement est de parler et d’écouter. Ne vous lassez pas de parler si vous n’entendez rien.

Sachez que nous vous entendons, que l’univers capte votre intention, que cette ouverture grandit en votre aura si vous la maintenez, que votre réalité s’agrandit à la communication subtile si vous entretenez ce but.

Vérifiez si ce but est un but de votre âme et non une lubie passagère, et si vous sentez cet élan alors n’ayez crainte ni planning, ni repère de croissance, laissez votre âme vous entraîner par là où elle vous entraînera et cela sera une plus grande capacité à dialoguer avec le vivant.

 

Votre mental mes amis est une formidable machine à jouer, et cela est ce qui vous permet de bâtir ce que vous êtes, comme un enfant essaye toutes les possibilités pour adopter ce qui semble être la meilleure.

Votre mental ne vous perd pas en singeant des communication réelles, il vous entraîne, il imite pour mieux discerner, cela est une bonne chose ne luttez pas, simplement écoutez et augmentez votre subtilité.

Cet espace de l’intériorité est un vaste terrain de jeux, amusez vous y.

 

De notre côté nous prenons plaisir et sommes en joie de communiquer avec vous.

Peu à peu vous discernerez chacune de nos voix singulières, ainsi que celles de nombreux autres êtres, et non plus seulement de distinguer entre votre mental joueur et des êtres du subtil invisibles à vos yeux.

Dormez sur vos deux oreilles, ne vous mettez aucune pression.

Tendez simplement l’oreille et alimentez le dialogue.

Ne vous imaginez pas être un fou parlant seul dans sa tête, cela n’est pas la réalité, vous êtes toujours entendus.

Nous vous remercions.