⎥ 11 ⎥

⎥ 3 juillet 2015 ⎥

 

Mon ami nous allons commencer.

Ce matin nous allons évoquer la manière de se relier à vos frères du soleil, pour obtenir de leur part appui énergétique et informations. Ils peuvent vous aider à franchir un cap vibratoire, vous mettre en harmonie avec l’énergie du soleil.

Lorsque vous voulez vous relier à eux, vous devez vous représenter qu’ils ne sont pas ailleurs ou là-bas mais ici et en même temps que vous. Donc simplement intérieurement vous émettez le souhait de vous relier au soleil, et à vos frères du soleil, et vous précisez la raison de votre demande.

Par exemple, pour améliorer votre compréhension de l’énergie solaire, pour surmonter tel ou tel problème. Puis vous attendez en vous-mêmes l’appui ou les réponses.

Ne vous découragez pas si ce n’est pas immédiatement facile et fluide, cela peut prendre un peu de temps à installer, pour vous de vous relier à eux et pour eux de se relier clairement à vous.

Plusieurs facteurs influent sur votre niveau vibratoire, en surface l’eau, l’alimentation, le sommeil, votre environnement physique, mais ce sont surtout vos pensées. Le doute, la peur, la volonté de bien faire, la dévalorisation, avoir peur de vous tromper ou de vous abuser vous même, la peur d’être jugé, brulé, moqué, les jugements que vous émettez à propos de vous mêmes, la représentation que vous avez de votre qualité vibratoire, de votre capacité à communiquer avec le ciel, la manière dont vous vous positionnez intérieurement face à vos frères en vous croyant plus petits qu’eux, plus faibles qu’eux, moins lumineux qu’eux.

Tout cela forme une grille qui obscurcit votre énergie, qui sans cela serait haute et claire.

Chemin faisant, vous apprendrez à quitter ces représentations et conditionnements.

En premier lieu, cette distinction que vous faites entre le monde et vous, la nature et vous, le soleil et vous, nous et vous, mais aussi vos compagnons terrestres et vous, vous met dans une position de coupure, solitude, et vous oblige à devoir être performants, autonomes, pour survivre et « réussir ».

Cette question de l’autonomie mérite d’être méditée car dans la réalité tout est, et vous êtes partie de ce tout, donc être autonome n’est pas créer des ressources, connaissances, autonomie : c’est juste vous relier aux ressources existantes en vous-mêmes.

Considérer que nous vous parlons depuis l’extérieur, de loin, n’est pas plus juste que considérer que vous vous parlez à vous-mêmes. Certes ce vous n’est pas la personne que vous imaginez être mais bien ce que vous êtes réellement, une âme éternelle et qui fait partie intégrante de l’univers, et à ce titre est connectée à toute ressource.

Donc confiance en nous ou confiance en vous est la même chose. C’est confiance en la vie qui se charge d’elle-même.

Donc pour vous qui écrivez ces lignes, écrire pour vous, pour vos frères terrestres, à partir de nous, à partir de vous, au final, vous focaliser là dessus n’est pas très juste, c’est vous alourdir vous-mêmes avec des barrières, des limites, il y a en réalité simplement ce que vous faites, ce que chacun fait, et ce n’est pas juste de tout distinguer. La coopération et l’unité du vivant est beaucoup plus poussée que vous ne l’imaginez.

Comme vous séparez tout, vous évaluez ensuite la performance comparée de chaque segment établi, et vous en déduisez votre propre valeur, en fonction de votre contribution.

En vérité votre valeur est la valeur maximum possible, c’est à dire plutôt que vous n’avez pas de valeur car il n’y a qu’une graduation sur l’échelle, tout a la valeur 1, la seule unique et valeur optimale, la valeur de Dieu, la valeur d’être.

Vous ne pouvez pas quitter cette valeur, cela n’est pas possible et n’existe pas. Vous créez des idées de dévalorisation et contemplez l’Un que vous êtes à travers ce filtre là.

Entraînez vous à ne pas vous considérer supérieur à une araignée, à une table, à un rocher, ni inférieur à qui ou quoi que ce soit, car tout existe. Etre ne peut être plus ou moins, être est. Donc ni séparé, ni dévalorisé, ni valorisé. Cela est un pas énorme d’accepter et intégrer cela.

Cela est à méditer, vous devez mariner avec, vous laisser imprégner par cette réalité, car elle est d’une portée immense et en vérité, vous devriez pleurer d’émotion, de joie et de gratitude à découvrir cela, si vous le saisissiez vraiment. Cette simple clé peut vous transformer totalement.

Du point de vue des solutions à apporter à vos problèmes, vous découvririez aussi par cette voie que tout est disponible dans l’univers, ainsi reconnu dans son unité, et dont vous ne vous considèreriez plus avec arrogance les êtres « en avance » ou « en retard » que vous imaginez être mais l’univers lui même.

Donc il n’y a pas réellement de problème et pas de solution à inventer, juste à rétablir le lien avec vous-mêmes.

Invention n’existe pas plus que problème, il y a s’ouvrir à soi et accepter, accueillir, reconnaître la vie qui se mettra alors, dans cette plus grande détente, à agir pour elle-même, à tendre vers ce qu’elle doit manifester.

Si vous ôtez les barrières, l’eau de la vie, l’eau de la connaissance se répand partout.

Il n’y a pas besoin non plus d’être pressé, de vouloir faire vite, en vérité ces notions là n’ont pas plus de sens que de vouloir « progresser ». Simplement parce que si vous quittez la notion de différence la notion de progrès tombe d’elle même.

Donc découvrir les énergies et les technologies du futur, de votre futur, est moins travailler à construire quelque chose de neuf dans le temps, que de déconstruire les concepts et la contraction qui vous entravent.

S’élever est une bonne notion, dissoudre la contraction, ce qui est accepter et accueillir de plus hautes vibrations, qui ne viennent pas de l’extérieur mais de l’intérieur, relâcher plutôt que saisir.

On peut dire aussi s’éveiller, se réveiller, se souvenir.

A ce titre nous ne sommes que vous-mêmes, à l’intérieur de vous-mêmes, rétablissant une meilleure circulation. De notre point de vue nous ne sommes pas occupé à vous aider vous mais à nous aider nous, car vous n’existe pas. Donc vous pouvez fort bien dire nous, en englobant vos alliés galactiques et vous-mêmes qui n’êtes qu’un, et voir que vos amis du soleil sont en votre intérieur et non là-bas à une grande distance de vous.

Cette réduction de la conception de la distance aidera à améliorer la communication. Pas de distance physique, pas de distance temporelle, pas de différence de « niveau », de connaissance, rien à « faire », juste à accepter, reconnaître, accueillir, et vous laisser traverser par ce qui vous traverse en pensée en émotion et en action.

Ce flux qui est vous, qui est nous, qui est la vie, qui est être, prends soin de lui-même et apporte le changement nécessaire.

Nous vous remercions.